Portail en fer forgé : prix, entretien, pose

Avec l’apparition et le développement de la fonderie, la ferronnerie s’est propulsée petit à petit au fil des années. Touchant les grandes constructions et objets d’art, le travail du fer forgé est ainsi souvent exposé sur la plupart des portails. Acheter ou commander un portail en fer forgé est, de ce fait, chose commune. Certaines notions sur le prix, l’entretien et la pose de ce genre de portail vous seront toujours utiles.

Le prix d’un portail en fer forgé

Vous pouvez commander un portail en fer forgé sur-mesure chez un professionnel. D’un autre côté, il existe également des portails produits, non pas sur commande, mais en série que vous pourrez trouver chez certains distributeurs. Avec cela, le prix change énormément en fonction de la qualité du travail, mais surtout à cause du temps de réalisation et l’unicité du modèle. Ainsi, vous pouvez trouver des modèles en séries entre 300 euros à 3000 euros, que le portail soit motorisé, renforcé ou disposant d’autres caractéristiques spécifiques. Les portails sur mesure, quant à eux, peuvent aller de 1000 euros à plus de 10 000 euros selon vos exigences et la qualité du produit fini.

Entretenir son portail en fer forgé

Le plus grand ennemi d’un portail en fer forgé est la rouille. Le plus important est donc de prévenir son apparition. Généralement, ces portails sont déjà traités pour supporter cela. Malheureusement, le produit anticorrosion disparaît au fil du temps. Il faut donc en appliquer au moins tous les trois ans. Pour plus d’efficacité, repeignez votre portail avec de la peinture antirouille une fois ce délai passé. De même, quand vous nettoyez votre portail, vous pouvez simplement utiliser de l’eau. Néanmoins, il existe des produits spéciaux à base d’acide pour les taches persistantes. Optez pour une brosse métallique pour le nettoyage des jointures et les endroits difficiles d’accès. Évitez, toutefois, de mouiller ou d’abîmer les installations électriques pour les portails motorisés.

La pose d’un portail en fer forgé

Si le portail est non motorisé et à ouverture manuelle, la pose ne requiert que peu de travail. Ainsi, il vous faut placer les piliers de chaque côté pour soutenir le portail en fer forgé. Ces piliers devraient être plus hauts que votre portail. Cela fait, fixez-y les gonds et veillez à ce qu’ils soient à la bonne hauteur. Laissez également de la place pour le débattement si le portail n’est pas coulissant. Vous pouvez alors poser votre porte d’entrée. Pour un portail motorisé et automatisé, il vous faudra préparer un emplacement pour le moteur électrique et un ensemble d’installations électriques bien sécurisé. Le mieux, ici, est de faire appel à un électricien ou un professionnel en matière de portail électrique. Notez que pour un portail coulissant, vous n’aurez pas besoin de gonds, mais de rails de guidage qu’un expert installera plus aisément.

Les portails en PVC : avantages et inconvénients
Comment choisir son portail en bois ?