Comment sécuriser au maximum sa porte d’entrée ?

Le renforcement de la sécurité de votre logement contre toute effraction commence par l’optimisation du système de fermeture de la porte d’entrée. Plusieurs méthodes permettent cette consolidation tels que l’installation d’un bloc-porte, le blindage, l’ajout de simples dispositifs de sécurité innovants… Lequel choisir ? Voici quelques éléments de réponse.

Opter pour une porte blindée pour sécuriser les portes et portails

Si vous souhaitez avoir une porte d’entrée anti-effraction, la première possibilité qui s’offre à vous est de consolider celle qui est déjà en place. En mettant en place un blindage de porte, vous renforcerez la résistance de celle-ci sans la remplacer. Cette opération consiste à changer certains éléments de votre porte ou de les améliorer. Vous pouvez par exemple mettre en place un nouveau modèle de serrure fortement résistante à l’effraction ou encore disposer une plaque en acier sur la porte. Cette armature servira à augmenter la résistance de la porte face au forçage et au cambriolage. Sinon, vous pouvez également choisir d’acheter une porte blindée qui remplacera votre ancienne porte d’entrée. Différents modèles et solutions sont disponibles sur gypass.fr. Tout dépend de votre budget. Il est souvent nécessaire de faire appel aux services d’un artisan serrurier ou d’un bricoleur professionnel pour effectuer l’installation en bonne et due forme.

Consolider la sécurité de sa porte d’entrée soi-même

Pour blinder vos portes et portails, il vous faut d’abord déterminer les éléments sensibles et les points fragiles de ces derniers. Définissez les points dont la sécurité mérite d’être améliorée. Le mieux c’est de demander l’avis d’un professionnel. Il saura vous conseiller sur le bon dispositif à adopter pour rendre votre porte d’entrée inébranlable face aux attaques des malfrats. Vérifiez l’état du dormant de votre porte. Assurez-vous qu’il n’est ni fragilisé ni endommagé ni facile à tordre. L’ouvrant aussi est à contrôler. Sur ce dernier, c’est la solidité et l’épaisseur qui sont à considérer. Enfin, testez la résistance de la serrure. Une fois ces contrôles effectués, vous saurez quelles parties de votre porte d’entrée doivent être renforcées et quels travaux prévoir. Si vous le souhaitez, il est aussi possible d’ajouter une plaque de tôle en acier à vos portes et portails. Avec un encadrement métallique et une serrure multipoint, il sera difficile pour les cambrioleurs d’ébranler la sécurité de votre logement.

Installer une serrure à pêne dormant et un protège-cylindre

Deux modèles de serrure à pêne dormant sont disponibles sur le marché. Chacun a été conçu dans le but d’améliorer la résistance d’une porte contre les intrusions. Le modèle à simple cylindre se caractérise par son tourniquet qui se déverrouille uniquement de l’intérieur et ce, sans recourir à une clé. Quant à la serrure à pêne dormant dotée d’un double cylindre, elle requiert une clé que ce soit pour l’ouvrir de l’intérieur ou de l’extérieur. Bien que l’option d’installer une serrure de sécurité soit efficace, il est vivement conseillé d’ajouter un protège-cylindre sur celle-ci. Ainsi, il serait difficile d’arracher, de détruire ou encore de crocheter le cylindre de la serrure en place.

Pourquoi choisir une porte de garage sectionnelle ?
Comment réparer vous-même votre volet roulant cassé ?