Comment changer une serrure à encastrer ?

Serrure vétuste ou forcée, le remplacement d’un verrou relève souvent d’une question de sécurité. Si certains particuliers y songent pour améliorer la protection de leur maison, d’autres entament cette opération afin de bénéficier d’un modèle plus récent. Dans les deux cas, le changement d’une serrure encastrable doit respecter différentes étapes. Mais avant de commencer, il convient de connaitre les normes en vigueur qui régissent ce type d’installation.

Quelles sont les normes en termes de serrure à encastrer ?

Comme son nom l’indique, une serrure encastrable est intégrée à l’intérieur de la porte (notamment dans son épaisseur) afin d’offrir une sécurité supplémentaire par rapport aux autres verrous. En effet, une fois la porte fermée, il devient quasiment impossible de forcer la fermeture, ce qui minimise considérablement les risques de cambriolage ou de vandalisme. Ce modèle offre par ailleurs un aspect plus esthétique que le verrou en applique dans la mesure où il devient invisible, une fois posée.

Pour qu’une serrure à encastrer garantisse une sécurité optimale, elle doit posséder un label A2P (Assurance Prévention Protection) qui certifie la sûreté et la résistance du mécanisme. Avec un niveau de sûreté 1 étoile, le dispositif peut résister aux tentatives d’effraction durant 5 minutes. Avec 2 étoiles, il résiste 10 minutes et avec 3 étoiles, la serrure peut tenir un quart d’heure.

Le remplacement d’un verrou est soumis à un encadrement légal par conséquent, l’idéal serait de confier la tâche à un serrurier qualifié ou de se renseigner avant toute intervention. Selon le motif obligeant le changement de serrure, la prise en charge des frais peuvent être à la charge du locataire, du propriétaire ou du contrat assurance habitation.

Les préparatifs avant de procéder

La serrure à encastrer est un dispositif complexe et pourtant, elle garantit la sécurité de la maison. Pour éviter les fausses manipulations ou les erreurs d’adresses lors du remplacement, il est vivement recommandé de confier la tâche à un artisan serrurier expérimenté.

Ceci dit, si vous avez les compétences nécessaires pour réaliser les travaux, il faudra commencer par vous procurer le matériel adéquat : dévisseuse, tournevis à lame, lubrifiant, marteau et plate.

Avant de démonter le verrou, la prise des mesures est primordiale. Débutez par la largeur de la plaque métallique dépassant le côté de la porte. Mesurez ensuite l’axe (entre le bord de la porte et le cylindre) et l’entraxe (espacement entre l’axe central de la poignée et le cylindre).

Vous devrez par ailleurs identifier la forme de la clenchette (ou pêne) et ainsi installer la même lors du remplacement (crochet, circulaire, rectangulaire…). Cela évitera les grands changements et les risques d’erreur tout en réduisant par la même occasion les dépenses. Le même principe s’applique pour une serrure multipoint. Pensez à mesurer la distance « point à point », c’est-à-dire l’espacement entre chaque point et choisissez le même mécanisme pour le nouveau verrou.

 Les étapes du remplacement de serrure à encastrer

À présent, il est temps de s’attaquer au plus dur du travail notamment le démontage de l’ancienne serrure. Pour ce faire, dévissez la plaque de la poignée puis retirez-la doucement. Commencez par l’intérieur et faites de même pour le côté extérieur de la porte. Attention à ne pas laisser tomber la tige carrée en enlevant les plaques. Vous devrez ensuite retirer les vis de fixation de haut en bas. Une fois tous les trous à découvert, pensez à rogner pour faciliter l’introduction de la nouvelle serrure.

Vous pouvez désormais poser le verrou dans son secteur puis frapper légèrement avec un marteau afin de l’imbriquer correctement. Fixez par la suite les vis en commençant par celles du bas avant de monter la tige carrée et la plaque. Resserrez les poignées de chaque côté de la porte et vissez bien les plaques. Pour finir, vous devrez rentrer le pêne dans la serrure, appliquer un peu de lubrifiant puis tester le bon fonctionnement du verrou.

 

 

Pourquoi faire appel à un vitrier professionnel ?
Que choisir pour sa main courante d’escalier ?